Radio Masjid Dhoun-Nourain

Masjid Dhoun-Nourain is on Mixlr

Mise en garde - Réfutations

Bienvenue sur le site www.salafidemontreal.com | Pour nous signaler un lien mort veuillez d'abord vous identifier ou : s’inscrire sur le site

Imprimer

Quelqu’un peut-il être Salafi et Faassiq (pécheur) en même temps?

Écrit par Sheikh Mohammad Ibn Haadi Al-Madkhali. Publié dans Fatawa : avis juridiques

Quelqu’un peut-il être Salafi et Faassiq (pécheur) en même temps?

Par : Sheikh Mohammad Ibn Haadi Al-Madkhali - (Qu'Allah le préserve)

 

 

Ecouter le Sheikh :

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

| durée : 01 min

 

Question :
" Est-il possible qu’un homme soit Salafi – c’est-à-dire sur la voie des Salafs As-Saalihs – alors qu’il est Faassiq? "
Réponse :

Oui! Oui! C’est possible! Il est Salafi, mais il est pécheur! Ce sont ceux qui sont désignés par les savants comme étant : « Foussaaq Ahlis-Sounnah » (les pécheurs des gens de la Sounnah). Dans le sens que ce sont des gens qui sont sur une ‘Aqidah correcte – ils ne sont pas Moushrik – et également sur une voie correcte – ils ne sont pas Moubtadi’ – sauf qu’il est tombé dans la passion. Il a commis le Zina – par exemple – ou il a bu de l’alcool – par exemple – sauf qu’il est Sounni, il n’est pas du nombre des Moubtadi’ahs. Voilà ceux au sujet desquels les savants ont dit : « Foussaaq Ahlis-Sounnah » (les pécheurs des gens de la Sounnah). Voilà le sens. Donc il est possible qu’un individu soit sur la voie des Salafs, excepté qu’il est tombé dans ce genre de péchés, qu’Allah nous en protège. On demande à Allah – Jalla wa ‘Alaa – qu’Il nous couvre et vous aussi, qu’Il pour pardonne et nous protège.


Source : Tiré de la conférence Makaanatous-Sounnah.
Traduit par : Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti
Le Le Mardi 28 mai 2013, Montréal, Québec Canada.


Commentaire :

On entend souvent, de la part des Hizbis, que ceux qui se disent Salafi ne devraient pas le faire, car ils n’ont pas le même comportement que celui de nos Salafs Salihs! Or cette idée est basée sur une compréhension incorrecte de ce qui signifie la Salafiyyah. Et comme nous le voyons dans la réponse du Sheikh Mohammad Bin Haadi Al-Madkhali – Hafidhahoullah – les savants ont parlé des pécheurs des gens de la Sounnah et voici quelques exemples de ces paroles :

1-dans le livre Ash-Sharh wal-Ibaan, il est mentionné que Artah Ibnoul-Moundhir a dit : « Je préfère que mon fils soit un pécheur (Faasiq) parmi les pécheurs qu’il soit un innovateur (Sahibou Hawaa). »

2-L’Imam Sa’id Ibnou Joubair a dit, comme cela est mentionné dans Al-Ia’tiqaad de l’Imam Al-Baihaqi : « Je préfère que mon fils fréquente un homme pécheur (Faasiq), un homme mauvais (Shaatir) qui est Sounni, qu’il fréquente un adorateur qui est Moubtadi’. »

3-L’Imam Ash-Shafi’i a dit : « Qu’un serviteur rencontre Allah avec tous les péchés – autre que le Shirk – est meilleur pour lui que de le rencontrer avec une seule d’entre les Bid’ahs (Al-Ahwa). »

4-L’Imam Ahmad Ibn Hanbal a dit, comme cela est mentionné dans Tabaqaat Al-Hanaabilahs : « Les tombes des gens de la Sounnah, parmi ceux qui font des grands péchés, sont comme des jardins verdoyants (du Paradis) et les tombes des gens de Bid’ah, parmi les adorateurs qui délaissent la Dounya (Zouhhaad), sont comme un gouffre (de l’Enfer). Les pécheurs (Foussaaq) des gens de la Sounnah sont des rapprochés d’Allah (Awliyaa). Tandis que les adorateurs qui délaissent la Dounya parmi les gens de Bid’ah sont des ennemis d’Allah. »

5-On a dit à Malik Ibn Maghoul : On a vu tes enfants jouer avec des oiseaux. Il dit : « C’est bien! Cela l’occupera de la fréquentation d’un innovateur (Moubtadi’). »

6-Younous Ibnou ‘Oubayd a dit à son fils : « J’interdis le Zina, le vol et boire de l’alcool. Mais il serait préférable de rencontrer Allah avec cela (ces péchés), que de le rencontrer avec l’opinion de ‘Amr Ibnou ‘Oubayd et de ses compagnons (qui étaient de la secte des Mou’tazilahs). » Voir ces citations dans Lammoud-dourroul-manthour, page 167.

Donc, du moment qu’un musulman ne fait pas le Shirk et qu’il n’est pas Moubtadi’ – il n’est pas Khariji, ni Rafidi, ni Mou’tazili, ni Jahmi, ni Qadari, ni Jabri, ni Mourji’, ni Ash’ari, ni Maatouridi, ni Soufi, ni Ikhwaani, ni Tablighi, ni Qoutbi etc. – alors dans ce cas c’est un Salafi, malgré les péchés qu’il commet! Il n’y a pas de doute que sa foi est plus faible que le Salafi qui ne commet pas de péchés, mais il est tout de même meilleur que le Moushrik ou que le Moubtadi’ qui ne commet pas ces péchés. Et dans ce sens, même si un Salafi a des défaillances dans son comportement, cela ne l’empêche d’être Salafi dans son Islam.

Wallahou A’lam

Abou Hammaad Sulaiman Al-Hayiti

Imprimer

Parole du Sheikh Hassan Ibn ‘Abdul-Wahaab Marzouq Al-Banna Sur les égarements du Sourouri Qoutbi Abou Ishaaq Al-Houwayni

Écrit par Sheikh Hassan 'Abdul-Wahhaab Marzouq Al-Bannaa. Publié dans Fatawa : avis juridiques

Parole du Sheikh Hassan Ibn ‘Abdul-Wahaab Marzouq Al-Banna Sur les égarements du Sourouri Qoutbi Abou Ishaaq Al-Houwayni

Par : Sheikh Salih Ibn Abdallah Fawzan Al-Fawzan - (Qu'Allah le préserve)

 

Toute la louange appartient à Allah, nous Le louons, nous Lui demandons son aide, et nous cherchons refuge en Allah contre le mal qui est en nous-mêmes et contre les mauvaises conséquences de nos mauvaises actions, celui qu’Allah guide personne ne peut l’égarer et celui qu’Allah égare personne ne peut le guider. Je témoigne qu’il n’existe rien qui mérite d’être adoré excepté Allah, Lui seul et Il n’a aucun associé et je témoigne que Mohammad r est son esclave et messager.

(يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُواْ اتَّقُواْ اللّهَ حَقَّ تُقَاتِهِ وَلاَ تَمُوتُنَّ إِلاَّ وَأَنتُم مُّسْلِمُونَ)
(Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu’en étant musulman.) [Ali ‘Imraan : 3 : 102]

(يَا أَيُّهَا النَّاسُ اتَّقُواْ رَبَّكُمُ الَّذِي خَلَقَكُم مِّن نَّفْسٍ وَاحِدَةٍ وَخَلَقَ مِنْهَا زَوْجَهَا وَبَثَّ مِنْهُمَا رِجَالاً كَثِيراً وَنِسَاء وَاتَّقُواْ اللّهَ الَّذِي تَسَاءلُونَ بِهِ وَالأَرْحَامَ إِنَّ اللّهَ كَانَ عَلَيْكُمْ رَقِيبا)
(Ô hommes ! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux-là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes. Craignez Allah au nom Duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez Allah de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement.) [An-Nisa : 4 : 1]

(يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اتَّقُوا اللَّهَ وَقُولُوا قَوْلاً سَدِيداً يُصْلِحْ لَكُمْ أَعْمَالَكُمْ وَيَغْفِرْ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَمَن يُطِعْ اللَّهَ وَرَسُولَهُ فَقَدْ فَازَ فَوْزاً عَظِيماً)
(Ô vous qui croyez ! Craignez Allah et parlez avec droiture, afin qu’Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite.) [Al-Ahzaab : 33 : 70-71]

Ensuite :
La meilleure parole est la parole d’Allah et la meilleure guidance est la guidance de Mohammad r. Les pires choses sont les inventions (dans la religion), et toute invention (dans la religion) est Bid’ah. Toute BID’AH est égarement, et tout égarement mène au feu de l’Enfer.

Ensuite :

Le noble frère, le Sheikh Abou ‘Abdul-A’laa Khalid Ibn Mohammad Ibn ‘Outhmaan Al-Misri m’a demandé de lire son livre qui s’intitule :

الحُدُوّدُ الفَاصِلَةُ بَينَ أصُول مَنْهَج السَّلفَ الصَّالح وَأصُول القُطبِيَّةُ السُّرُوريَّة ويتضمَّن المسَائِل الَّتي خاَلَفَ فيهَا أبوُ إسْحَاق الحوينيّ أصُول منهج السَّلَف الصَّالح ووافق فيها أصول القطبية السرورية

Qui signifie : (Les limites qui tranchent entre les fondements du Manhaj des Salafs Salihs et les fondements de la secte des Qoutbiyyah Sourouriyyah et qui comprend les points dans lesquels Abou Ishaaq Al-Houwayni a contredit les fondements du Manhaj des Salafs As-Salihs et s’est conformé aux fondements de la secte des Qoutbiyyah Sourouriyyah)

Je me suis donc réjoui de son offre et je l’ai acceptée d’une belle manière. Mon premier but en cela étant d’augmenter ma science, puis de contribuer, selon ma capacité, à la rectification de la voie des sciences révélées qui ont été ciblées par les ennemis et par les gens de passions. Et à la tête de ces sciences ciblées : les sciences de la ‘Aqidah et du Manhaj, puis la science du Jarh wat-Ta’adiil (la critique et l’éloge) et de la réfutation des opposants. Sujet sur lequel les premiers savants des Salafs ont fait beaucoup d’efforts (ainsi que ceux qui les ont suivis de la manière la plus parfaite, parmi ceux qui ont emprunté le sentier des croyants) et qui est considérée comme étant une des sciences les plus prestigieuses. Car cette science permet de dévoiler ce qui est une falsification de la source authentique de la religion et de la montrer de manière facile, exempte des complications introduites par (le fanatisme) envers les Madh-habs et des passions de la Hizbiyyah (partis, groupes, sectes) et des opinions innovées (Bid’iyyah) que les gens de Bid’ah tentent de faire entrer dans la religion authentique, jusqu’à ce que les enseignements de la religion authentique deviennent une chose qui échappe à la plupart des adeptes de l’Islam. Et ceci à cause du peu de science et d’étude entre eux et à cause de la rareté des références scientifiques parmi ceux qui se placent à l’avant-scène de cette grande affaire, l’affaire de la Da’wah et de l’enseignement. C’est donc par cette noble science qu’Allah a gardé sa religion sur la voie claire, sa nuit étant comme son jour, nul n’en dévie sans qu’il ne périsse.

Il n’échappe pas aux frères et aux sœurs, musulmans et musulmanes, qui recherchent la religion authentique sur laquelle étaient les Sahabahs – qu’Allah soit satisfait d’eux – qu’ils peuvent à peine trouver un seul d’entre eux, dans la plupart des pays, capable d’éliminer de la religion les déformations des extrémistes, les mensonges des faussaires et les interprétations erronées des ignorants. Car la plupart d’entre eux se sont rassemblés sous le parasol des sectes et des partis, et ils s’excitent tous les uns les autres à contredire les fondements de la Sounnah. Chaque individu cherche à augmenter le nombre des membres de son parti et à le défendre. Chacun prétend être relié à la Sounnah mais la Sounnah ne confirme cela pour aucun d’entre eux et le commandement d’Allah est un décret certain. Mais nous essayons d’être le plus droit possible et de nous rapprocher le plus prêt de la perfection, même si nous n’arrivons pas à l’atteindre. Et nous anticipons le bien jusqu’à que nous rencontrions Allah alors que nous sommes sur la foi correcte In sha Allah. Voilà la façon dont les Salafs depuis l’époque des Sahabahs – qu’Allah soit satisfait d’eux – ont toujours agi lorsque les sectes ont commencé à sortir leur tête à leur époque et qu’elles ont tenté d’exposer explicitement leurs égarements...

Imprimer

Le combat qui se passe en Syrie en ce moment est-il un Jihad légiféré par l’Islam?

Écrit par Sheikh Mohammad Ibn Haadi Al-Madkhali. Publié dans Fatawa : avis juridiques

Le combat qui se passe en Syrie en ce moment est-il un Jihad légiféré par l’Islam?

Par : Sheikh Mohammad Ibn Haadi Al-Madkhali - (Qu'Allah le préserve)

 

 

Ecouter le Sheikh :

Audio clip: Adobe Flash Player (version 9 or above) is required to play this audio clip. Download the latest version here. You also need to have JavaScript enabled in your browser.

| durée : 14 min

 

Ceci est la réponse de son excellence, notre Sheikh Mohammad Ibn Haadi Al-Madkhali, autour de ce qui se produit en Syrie présentement et sa réponse est venue lors de son cours hebdomadaire qui est transmis en direct sur le site internet Miraath Al-Anbiya, en date du 3 de Joumaada al-Aakhirah de l’an 1434 de la Hijrah, qui correspond au 6 avril 2013.

Question :
" Quel est votre Fatwa au sujet de ce qui se passé en Syrie? Est-ce considéré comme un Jihad légiféré par l’Islam? Est-ce que le combat avec l’Armée Libre (Al-Jaysh Al-Hourr) est considéré comme étant sous une bannière (Islamique)? "
Réponse :

Nous avons parlé de cela énormément. Et en cette occasion, les gens de la passion attaquent les gens de la Sounnah. Lorsque les (savants Salafis) ont parlé au tout début de l’affaire et qu’ils ont dit : «Ne combattez pas». Cela ne veut pas dire que nous avons de la sollicitude pour le régime politique de ce criminel (Bashaar Al-Asad), dont l’état n’échappe pas à la personne qui a de la science, de la Sounnah qui est a lu sur la question. Il (Bashaar) est sur une croyance de Koufr bien connue (la croyance de la secte des Nousairiyyahs). Nulle personne ayant senti le parfum de la science et qui a connu la croyance des gens de la vérité ne l’ignore. Mais lorsqu’on a dit cela, on l’a dit uniquement par miséricorde pour les gens de la Syrie et par bienveillance pour eux. Pour ne pas que leur sang soit versé et que leurs femmes soient violées, comme vous l’entendez maintenant; l’honneur est atteint, le sang est répandu, les gens sont forcés de quitter leur pays, le champ et la progéniture sont détruits. Ce groupe (la secte des Nousairiyyahs) est plus mécréant que les juifs et les chrétiens. Ceci est chose confirmée.

Lorsqu’on leur a répondu (de ne pas combattre et) de ne pas répondre (à l’appel de celui qui combat en Syrie), ils ont dit : ceux-là se tiennent avec Bashaar, avec le régime de Bashaar. Est-ce qu’une personne qui possède la raison peut prendre position pour les Nousayriyyah? Quelqu’un qui connait ce que signifie (la secte) Nousayriyyah se tiendrait-il avec celle-ci? De se tenir avec le Kafir et de le supporter contre les gens de la foi et de l’Islam est une forme d’apostasie vis-à-vis de la religion d’Allah, mais même si tu venais aux gens du faux avec mille Mouadh-dhin pour dire cette parole, cela ne les empêcherait pas plus d’inventer des mensonges contre les gens de la Sounnah et de la foi.

Maintenant que l’affaire est en train de se produire, alors (je dis) en réalité, que je ne considère pas cette bannière comme étant légale. Je vous demande ce que le prophète J a répondu lorsqu’il fut questionné au sujet de l’homme qui combat par fierté, de l’homme qui combat pour montrer son courage et de l’homme qui combat pour le butin, lequel d’entre eux combat dans le sentier d’Allah? Qu’a-t-il répondu J? Il se détourna de tout cela et répondit par la réponse du sage. Il dit : « Celui qui combat pour que la Parole d’Allah soit la plus élevée est dans le sentier d’Allah! » Est-ce que l’Armée libre (Al-Jaysh Al-Hourr) combat pour que la Parole d’Allah soit la plus élevée? Nous posons la question et si cela est le cas, alors qu’ils élèvent la bannière. Pourtant ce que nous avons entendu et vu c’est le contraire de cela. C’est pourquoi tous les courants sont avec eux : les laïques, les libéralistes, les démocrates, les nationalistes, les populistes. Même que certains d’entre ceux qu’on appelle les ‘Alawiyyahs – qui sont en fait des Nousairiyyahs du même groupe que celui du dirigeant actuel – se sont joints à eux ainsi que des chrétiens et ils réclament un état séculier. Vous savez ce qu’est un état séculier? C’est un État laïque, où il n’y a pas de place pour la religion. Donc pouvons-nous dire que de combattre avec eux est dans le sentier d’Allah?

Infos - contact

Newsletter

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter...

Paypal Dons

Faire un don pour aider nos projets et activités